Le Chemin à Terradillos

Terradillos de Templarios (Palencia) est un petit village situé à la limite des provinces de Palencia et de León, accroché aux flancs de la RN- 120.

L’histoire raconte que pendant la période romaine tardive (VIe  siècle après J.C.) il y avait une petite ville romaine, sans trop de valeur historique artistique, sur un terrain proche de  la rivière Cueza.

.

Dans cette région, qui fut dominée par les romains dans l’Antiquité, on peut trouver beaucoup de toponymes des villages aux alentours (Quintanilla, Calzadilla,…) qui font preuve de l’accommodement des romains sur le plateau de Castille. Mais il faudra atteindre jusqu’au Moyen Âge pour que le village atteigne son nom et une certaine relevance grâce au Chemin de Saint Jacques, le Royal Chemin Français dont il fait partie et qui nous apporte la diffusion des dévotions, des pèlerinages ainsi que des fêtes patronales et romeries.

On trouve son nom  comme « Terratelos » dans les testaments de l’Abbaye de la ville de Sahagún (XI e siècle), et comme  « Terradiellos » dans le  Becerro de las Behetrías (XIV e siècle). D’accord avec la toponymie, le nom de Terradillos peut signifier « lieu des petits toits en terre ou des terrasses »
Le village a deux églises ; l’une, disparue aujourd’hui, celle de San Estaban, et l’autre, l’actuelle, celle qui est dédiée à San Pedro. Cette église est en brique et elle n’a qu’une  nef. À l’intérieur, son presbytérium abrite un arc de triomphe en plein cintre.  On doit signaler le merveilleux retable principal qui date du XVIIe siècle, un crucifix daté du XVIIe siècle ainsi que des sculptures de dévotion.
Mais s’il y a une raison pour laquelle on doit connaître Terradillos de Templarios c’est pour sa relation, comme son nom l’indique, avec l’Ordre des Chevaliers  Templiers, car le village fut un territoire juridictionnel de l’Ordre du Temple. En plus, la légende dit que c’est à Terradillos que les derniers Templiers ont enterré la connue poule aux œufs d’or. Les villageois ont traditionnellement signalé le Alto Torbosillo comme le lieu où est-il caché un animal tellement apprécié.
Malgré qu’on a récemment découvert des vestiges d’une nécropole médiévale avec environ 200 tombes et des restes d’un village, on n’a guère de renseignements.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :